Elle est déçue.

Publié le par Harlequin Girl

Je voulais partir sur un autre article, un article coup de gueule-humour, mais finalement, j'ai besoin de sortir certaines choses. J'ai beau tout faire pour essayer de ne plus être déçue à cause des autres, de ne plus rien attendre de l'être humain en général, pour ne plus souffrir, je crois que c'est plus fort que moi. Je suis une personne entière, et qui se donne à 100%, alors forcément, quand y'a un truc qui va pas, les conséquences pour moi sont aussi à 100%.

 

Je savais que cette troisième année de formation allait être difficile, de longue haleine,et que des sacrifices allaient devoir être faits. Mais je pensais surtout que les gens autour de moi le comprendraient. Entre ceux qui n'ont pas cherché à prendre de mes nouvelles, parce que moi, la tête dans mon mémoire, je n'en donnais pas, vive le sens unique ... Ceux qui n'ont aucune compréhension, qui te réclame à corps et à cris des choses promises mais tellement futiles par rapport à tout mon avenir professionnel et personnel qui est en jeu ... Ceux qui minimisent la chose en te disant que quand même le DE d'assistante sociale c'est pas comme si tu passais un doctorat, tu pourrais faire des efforts pour les voir ... J'en ai eu ma claque et ça m'a déçue !

 

Je ne savais pas, qu'en entrant en formation, une formation professionnelle, je me retrouverais dans une classe de collégiens ... sans aucun esprit de solidarité, sans aucun esprit de groupe. On passe un diplôme, mais pour certains, c'est un concours, que le meilleur gagne, et surtout qu'on n'aide personne, qu'on ne partage pas nos fiches de politiques publiques ! Pour de futurs travailleurs sociaux, ça craint un peu, non ? Alors moi, je passe du temps à relire le mémoire de bidule, le DPP de truc, pour les aider à donner le meilleur d'elles afin qu'on soit toutes diplômées à la fin de l'année ! Ca me fait vraiment gerber cette mentalité à la con, et j'espère qu'une chose, que ces personnes se casseront les dents à un moment donné ... qu'ils auront besoin d'aide, et que quelqu'un d'aussi bien attentionné qu'eux leur dira d'aller se faire foutre, que c'est chacun pour sa gueule ! Désolée pour la vulgarité, fallait que ça sorte !

 

Et cet esprit individualiste, de compétition, voilà que je le retrouve aussi dans ma passion. J'ai commencé le scrapbooking il y a très longtemps, je suis partie de rien, et petit à petit je me suis formée sur le tas, grâce à la gentillesse et au partage d'expérience de certaines scrappeuses. A mon tour, j'ai voulu partager, échanger ... mais aujourd'hui, je fais un triste constat : les scrappeuses recherchent avant tout la gloire, la célébrité ... un égo démesuré ! C'est à celle qui fera le plus joli projet, qui aura inventé le tuto le plus ingénieux, qui fera partie de 140 DT prestigieuses, qui fera ses petits cadeaux dans son coin, qui te fera comprendre que toi, tu n'es qu'une petite scrappeuse sans prétention et que tu n'as aucun talent ! Ca aussi, ça me déçoit. La recherche du profit, à tout prix ! Il n'y a plus d'échange, plus d'amitié, tout est pensé ! Il vaut mieux être amie avec THE grande scrappeuse, qui s'est auto-proclammée reine, l'avoir dans ses favoris, plutôt que de copiner avec une pauvre scrappeuse qui n'a qu'une pauvre DT ! Maintenant, il faut presque payer les gens pour une après-midi scrap, sans prétention, juste quelques amies, quelques bouts de papiers, de scrapbidules et de la bonne humeur. Il n'y a plus rien de gratuit, dans le sens de chose faite sans attendre en retour. Même l'esprit des swaps, ce n'est plus ça. On exige, on veut, et on se dit déçue quand on reçoit un colis fait avec passion.

 

Il se retrouve partout, cet individulisme ... Même les amis, ce n'est plus comme avant. On ne se voit plus, on ne prend plus le temps de se voir. On a chacun nos excuses, nos bonnes excuses. Il n'y a plus de visites à l'improviste, de repas sur le pouce ! L'autre jour, j'me suis pris un bide énorme, en proposant à mes contacts Facebook, qui sont à 80% des amis de la vraie vie ... en leur disant qu'on pouvait prendre un peu de notre temps précieux pour se voir avant septembre 2013 ... J'ai du avoir 4 réponses ... ça me fait franchement mal au coeur, et me fait me poser des questions, me remettre en question. L'impression, le sentiment de perdre des amis à qui ont tient, on tenait. Le sentiment de ne pas être si important pour eux, puisque ça n'a l'air de gêner personne si on ne se voit pas pendant des semaines, des mois, des années. Heureusement, enfin si on peut parler comme ça, grâce à Charmante Compagnie, je retrouve cette vie amicale, avec ses amis, qui deviennent les miens, on se voit, souvent, c'est simple, on s'appelle et on va manger chez les uns les autres, peu importe s'ils habitent à 5 minutes ou à 1 heure, on y va, c'est tout, parce que ce n'est pas quand ils seront morts qu'on passera de bonnes soirées à rigoler. Mais malgré ces nouvelles amitiés, je suis blessée, parce que je me dis que moi, je n'ai pas cette chance, et que c'est un deuil aussi à faire ... voir les amis devenir des copains puis de simples connaissances ...

 

Mais ce qui me déçoit par-dessus tout, c'est l'absence, le silence de mon père ... et ça, ça me fait mal à un point inimaginable ... mais que j'aimerais qu'il imagine ...

Commenter cet article

laetibidule 20/05/2013 22:06


Triste constat en effet !!!


Dans un monde de consommation et du jetable, les relations humaines sont entrain de devenir pareilles, parfois, j'envie ce qui on pleins de copains, car les personnes avec qui je m'entend le
mieux je ne les vois pas souvent, mais après je me dit que non car j'ai peu d'amis mais ce sont des vrais amis !!!


bon courage !!!

vivi 20/05/2013 16:33


C'est la vie. J'ai également été déçue par certaines amies que je croyais proches. Ca a été très dur mais maintenant je me dis qu'elles ne me méritaient pas et ça me fait un bien fou !!

19/05/2013 13:54


pour ton papa.... je ne peux pas vriament te comprendre, n'ayant pas vécu cette situation. Peut-être devrais-tu lui écrire ce que tu ressens?  SAns forcément en attendre une réponse, un
retour. Mis au moins, ça te soulagerait peut-être?... Courage en tout cas.


pour le scrap..... ne te prends pas la tête, passe ton chemin !!!! franchement, y a des choses bien plus importantes que ça !!!! le scrap c'est un loisir, un moyen de détente, et ça doit pas
devenir une prise de tête! j'ai pris le parti de passer mon chemin dès qu'il y a une "chamaillerie" scrap.... et finalement, je n'en croise plus aucune!


quant à l'amitié, j'ai longtemps pensé comme toi. ça me faisait plus de mal qu'autre chose.... Et en même temps, j'ai compris que je ne pouvais pas être aussi exigeante avec les gens qui
m'entourent. Que je ne trouverais pas forcément ce que je cherchais chez la plupart. Que je ne pouvais pas plaire à tout le monde. J'ai arrêté de penser que tout le monde voyait les choses comme
moi en matière de "relations humaines".


 Je me suis rendue compte, aussi, qu'en avançant dans la vie, on n'est pas aussi disponible - les autres comme moi - qu'on aurait pu l'être quand on avait 20/22/24 ans. c'est la vie qui veut
ça. On n'évolue pas tous pareil, et des gens qu'on adorait/avec qui on s'entendait super bien il y a 5/6 ans n'ont pas pris le même chemin que nous et finalement, on se retrouve aujourd'hui avec
moins de points communs. Il n'y a pas une route mieux que l'autre.


J'ai fait le tri. C'est peut-être égoïste. Mais comme dit dans un autre commentaire, j'ai privilégié la qualité à la quantité. Et je sais qu'avec ces quelques personnes qui m'entourent, je ne
suis pas déçue. Je peux attendre leur présence, leur écoute, leur disponibilité, du partage, comme elles peuvent attendre la même chose que moi.  Je fais maintenant la différence entre
de simples copains/copines et nos amis, les vrais. Cette différence ne me fait plus mal, et je la trouve même nécessaire.


Je te souhaite d'arriver aussi à te détacher des réactions des autres, et te sentir entourée de tout ce dont tu as besoin, même avec des amis qui se comptent sur les doigts d'une main..


Bisous!!! :-)

sevy 18/05/2013 11:56


Coucou Marine. Jete rejoins completement. Je suis souvent decue par les autres. Je me suis fait une raison, mais c'est difficile de vor que l'on fait le premier pas et qu'en retour on a rien. Et
du coup, on finit pr fermer la porte aussi. C'est dommage. Bons preparatifs miss. Bisous

isabelle 17/05/2013 22:24


Arf, malheureusement, il est difficile de compter sur les autres et c'est difficile qund soit même on donnerait tout pour aider les autres ! Voilà pourquoi j'aime donner aux animaux, ils ont
l'excuse de ne pas le faire exprès ! La vie est ainsi faite, le tri en fait partie ! Tu rencontreras des gens qui te mériteront !