Elle ne veut pas travailler.

Publié le par Harlequin Girl

Je pense que ça doit être une maladie, je ne vois pas d'autres explications. Je ne peux pas. Je n'y arrive pas. Il m'est impossible, physiquement et psychologiquement, d'avancer mon mémoire. Pourtant les échéances approchent, les rendus divers et variés sont de plus en plus exigeants. Mais moi, je plane. Je survole tout ça, comme si je n'étais que spectactrice.
Enfin, j'y pense beaucoup. Ca empoisonne mes journées car j'y pense tout le temps. Et je m'interdis de faire autre chose tant que je ne m'y mets pas. Alors, je m'y mets. Devant tout mon dossier mémoire. Je relis des trucs vite fait. Je retrie des trucs vite fait. Je plannifie des trucs vite fait. Et au final, je ne fais rien de concret, je n'avance pas. Et pourtant, j'ai envie de m'y mettre, j'ai des idées, des peurs aussi. Des tas de questions auxquelles j'ai l'impression personne ne peut/ne veut ou ne sait répondre. Ma tutrice de mémoire me fait peur. Elle est si profesionnelle, si exigeante (et tant mieux), si pointilleuse.
Mais j'ai le malheur de lire d'autres mémoires des promos passées. Et je me dis : "Attends, ils ont eu leur DE en présentant ça ? Pfff, facile !". Mais j'ai l'impression que moi, on me demande bien plus, bien pire. Du coup, je m'embrouille, je me perds et je perds la motivation. J'angoisse au point que ça en devient paralysant. Peur de dire ou d'écrire un truc qui sera déformé, mal compris ou mal interprété. Et du coup, je pars dans des délires, comme quoi je ne serai pas reçue au DE, parce que lémoire, j'y arrive pas, le dossier de pratiques professionnelles c'est horriblement aléatoire et que l'examen en politiques publiques, c'est trop dur ! Et alors, je me vois déjà parcourant les petites annonces de caissières pour gagner des sous durant ma 4ème année pour pouvoir repassser le DE. Alors je me dis "pfff, j'aurai sûrement une année supplémentaire pour ce mémoire, alors pourquoi se précipiter ?". Mais non, je veux l'avoir ce putain de DE ! J'en ai marre de n'être que stagiaire, qu'étudiante. Je veux pouvoir m'affirmer dans ce métier que j'ai choisi et qui me fait me lever tous les matins (même si j'avoue que certains matins, je resterais bien sous la couette, mais c'est humain, non ?).

Le pire, c'est que mes entretiens se passsent super bien. A part le lapin posé mercredi après-midi.

[J'appelle le centre maternel à 13h30 pour savoir à quelle heure je dois venir pour m'entretenir avec l'éduc et la psy. "Venez à 15h30" qu'elle me dit, la dame ! A 15h30 pétantes, je me pointe et trouve porte close. "Ah mince, la psy vient de partir et l'éduc n'arrivera qu'à 19h" ! Ben voyons :D]

Mais après 1h30 d'entretien, il faut prévoir entre 3 à 4h de retranscription. je ne parle même pas de l'analyse. Bref, j'ai pas la force, pas la volonté, pas l'envie.

 

Par contre, j'ai envie de créer mon site d'auto-entrepreneur, en préparant les visuels des tampons, des maquettes de FP, mes tarifs, de préparer mes ateliers, caetera caetera !

J'ai envie de préparer ma Surprise Party, parce que le temps passe aussi, que le 2 c'est dans 2 semaines, que le week end pro je ne suis pas là et que ... rien n'est prêt côté déco ! Ahhhhhhhhhhhhhh !

J'ai envie de scrapper pour MON plaisir.

J'ai envie de scrapper pour mes amies, pour ma famille, pour mon chéri et même pour mes chats :D

 

Mais je n'ai fichetrement pas envie de scrapper, euh de composer, pour mon mémoire !

 

[Y'aurait pas une âme généreuse qui voudrait le faire à ma place, par exemple :D ???]

 

9782100533008.jpg

Ouais, comment hein ? J'vous l'demande moi !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lou 06/02/2013 00:09


Bonjour ! J'ai découvert ce blog ce soir, par hasard ;) c'est sympa puis cette article, je m'y retrouve j'ai repris les études à la maison et j'ai beau me bloquer des jours entier il y a des
jours où il m'est impossible de travailler, impression manque de temps, désorganisée ... pff je suis feignasse surtout !! 

Ljubi 22/01/2013 23:22


ça me ramène des années en arrière...nostalgie, nostalgie...et étonamment, je n'en garde que de bons souvenirs. Pourtant qu'est-ce que j'en ai bavé pour la rédaction de mon mémoire, purée! C'est
la première et seule fois où j'ai carburé au Red Bull. A la fin je ne parvenais même plus à relire ce que j'écrivais! Donc COURAGE! Tu vas y arriver...tu vas juste encore un peu suer jusqu'à la
fin ;-)

21/01/2013 21:06


quand j'étais dans la denrièr eligne droite pour mon mémoire de master, j'étais dans le même "état"! plus envie, plus la force, plus la motivation d em'y mettre... e tpourtant je ne pensais qu'à
ça tout le temps, car cette "non mise au travail" me stressait au fur et à mesure que l'échéance approchait .... j'ai plusieurs ami/es qui m'ont dit la même chose ocncernant leur thèse...c'est
peut-être comme ça que ça marche, la réalisation d'un mémoire finalement ^^


bises et courage, tu tiens le bon bout!

emma 20/01/2013 23:24


Holalala ma belle, ça ne te ressemble pas. Tu vas le réussir ce mémoire et il va être génial!!


courage


bisous

mouchette 20/01/2013 22:18


Je suis certaine que c'est juste un gros coup de pompe et que tes doutes vont s'envoler.


Alors courage ma belle!!!!!!!!!!


Je t'envoie tout un tas d'ondes positives ( et si cela ne suffit pas des boîtes de vitamine C)


bisous