Elle a visité un hôtel.

Publié le par Harlequin Girl

Dans le cadre de mon stage, je suis amenée à travailler au quotidien auprès des familles en demande d'asile. Pour rappel, et afin qu'aucune polémique n'envahisse cet espace, ces personnes ont fui leur pays de façon contrainte, car leur vie et celle de leurs enfants étaient menacées (guerre, opposition politique, torture, religion ...). La plupart de ces personnes n'ont pas choisi le pays de destination, ils ont pris un bus, un train, ils ont payé un passeur et ils ont attéri là ...

 

Ces familles, en plus du traumatisme d'avoir tout quitté, d'avoir laissé une vie derrière eux, parfois même une partie de leurs enfants et de leur famille, vivent dans une grande précarité une fois hors de leur pays. Le temps du traitement de leur demande d'asile, ces familles sont hébergées et prises en charge (alimentaire) par des associations financées par l'Etat. On leur paye des chambres d'hôtel. Attention, ne vous attendez pas à l'hôtel 3 étoiles, malgré le prix exhorbitant [entre 50 et 100€ la nuit]. Aucun touriste ne mettrait les pieds dans ces hôtels miteux. Et les hôteliers se font donc du beurre sur la misère. Ainsi, ils sont assurés d'obtenir un joli pactole tous les mois, et ce malgré les conditions déplorables qu'ils proposent à ces personnes déracinées.

 

Avant d'illustrer mes propos, je voulais rajouter autre chose. Ces hôteliers sont tenus de fournir draps, linges de bains, savons et shampooing, petits déjeuners à ces familles. Dans les faits, ils donnent tout à l'arrivée, mais en une seule et unique fois. Certaines familles n'ont même pas la chance d'avoir le moindre bout de couverture. Quant au petit-déjeuner, quand il y en a un, il a souvent été servi à 9h30 ou 10h, histoire que les enfants ne puissent pas en bénéficier. Mais ce qu'il y a de plus choquant, c'est que certains hôteliers se permettent de jeter la nourriture stockée dans les chambres (pourtant munies d'un frigo et d'un micro-ondes). Eux, ça ne les choque pas, ils "redonnent tout au Resto du Coeur", oubliant alors que cette nourriture provient déjà de cette association et qu'elle sert à nourir des enfants qui n'ont droit, pour la plupart, qu'à un repas chaud par jour : le midi, à la cantine.

 

Avant les vacances, une maman m'a alertée. Elle était à bout. Arrivée en France, seule avec 3 enfants, elle vit depuis 4 mois dans une chambre de 6m², avec 2 lits : un petit lit de camp cassé en 2 pour son fils de 7 ans, et un lit d'à peine 140cm pour elle et ses deux filles de 8 et 3 ans. Il n'y a même pas un lit par personne. La fenêtre ne ferme pas, elle laisse passer l'air, l'humiditié et même la pluie. Les toilettes, communes, sur le pallier, sont crades, sans abattants et sentent le tabac. Sa fille de 3 ans, pourtant propre, doit garder ses couches car c'est devenu trop difficile d'utiliser ces toilettes. Seule la salle de bain, privative, est utilisable : madame la nettoie tous les jours à la javel.

 

Je laisse les photos parler d'elles-mêmes ...

 

15775_10151321842679872_921275021_n.jpg

 

398740_10151321841404872_999268860_n.jpg

 

541817_10151321843204872_1050279142_n.jpg

 

560804_10151321840944872_1146663455_n.jpg

 

576397_10151321840399872_122471101_n.jpg

 

J'ai passé un petit coup de fil, et à la rentrée, la maman est venue me dire qu'on l'avait changé de chambre. Elle a un lit de plus, elle dort maintenant uniquement avec sa petite de 3 ans. Mais une autre famille a sûrement dû récupérer sa chambre ...

 

J'en profite pour remercier celles qui ont participé à mon appel de cartes, nous avons récolté plus de 160 cartes et la vente a été un vrai succès et sera donc réitérée !

 

Divers4.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

garfield59 24/01/2013 12:22


JOKER... je bosse dans le social et mon mari au 115... donc JOKER


juste heureusement qu'il y a encore des hotels qui accueillent des personnes via le 115 parceque sinon où seraient-elles...? un toit (même mitteux) c'est tjrs mieux que la rue non??


les grandes joies du social....


 

Ljubi 22/01/2013 23:29


ça fiche la chair de poule. S'il y a bien une chose que je ne comprends pas c'est comment peut-on profiter et se faire du blé sur le dos de pauvres gens? C'est si difficile pour certaines
personnes d'être juste humains ou de simplement respecter les termes d'un contrat? Ce que tu fais pour ces gens est bien, même si ça peut sembler dérisoire face au problème, c'est immense. Bravo.

Laliedreams 18/01/2013 13:26


Ca me révolte, m'attriste et me dégoûte...