Elle a ras le bol des cours.

Publié le par Harlequin Girl



Cette semaine, j'ai craqué. J'ai voulu tout lâcher. Je ne suis pas allée en cours. J'ai loupé mes 2 oraux. Sans trop culpabiliser. J'ai fait une véritable crise de nerfs mercredi soir que seul mon chéri a réussi à calmer. Je n'aime plus ce que je fais. Je me pose des questions sur mon avenir. Je suis dans une filière sans aucun débouché. Sauf pour être prof. Et je n'ai pas envie d'être prof. Je n'aurai jamais la patience d'apprendre aux nouvelles générations à apprécier la langue de leur pays. Quand je vois les générations de mes cousins/cousines [ environ 13 ans et moins ] qui ne savent plus écrire, qui ne lisent plus, qui ne sont même plus choqués de s'entendre dire " vous faisez " ou qui ne peuvent plus écrire 3 lignes sans faire une faute tous les deux mots, je me dis que je ne me sens pas capable de supporter ça ... Je ne veux pas être prof, donc je suis sensée aller en comm' l'an prochain. Mon rêve. Mais est-ce réalisable ? Vais-je réussir dans cette nouvelle voie ? Et pour faire quoi après ? Un master, ouais, mais de quoi ? C'est bien beau d'avoir 5 ans d'études mais si c'est pour finir vendeuse à la FNAC ... Mais voilà, je suis quelqu'un qui malgré tout a la trouille, alors dès la semaine prochaine, je vais retourner sagement à la fac, tenter de rattraper mon retard et tout faire [ enfin en faisant le strict minimum tout de même ] pour valider ce put*** de 4ème semestre ! J'ai 21 ans et 1 mois, et je vais à l'école quasiment tous les jours depuis ... 18 ans 1/2 ! Rien que d'y penser, ça me donne la nausée ...

Commenter cet article

Cachou 15/03/2009 22:46

Bonjour,

Je suis tombée par hasard sur ton blog et je voulais juste te dire ceci: comme toi, je ne voulais pas être prof. A tel point qu'à la place d'étudier la littérature française, j'ai étudié la communication. J'étais persuadée de ne jamais changer d'avis. Ma mère était prof, j'ai vu ce que c'était et, merci, mais très peu pour moi.
Donc j'ai fini mes études en communication. Et j'ai trouvé du travail dans le secteur. Pendant trois ans. Puis un jour, grosse remise en question: je ne voulais pas passer ma vie à aider un patron à s'enrichir, sans rien d'autre comme but. J'ai beaucoup réfléchi, j'ai fait des listes, comme "ce qu'il me faut dans mon job", "ce que je pourrais faire avec mon diplôme", etc. Et puis, après des jours et des jours de remise en question, la solution s'est imposée à moi. En fait, j'étais faite pour le métier que j'ai fui toute ma vie!
Donc reconversion. Et cours du soir. J'ai débuté comme prof il y a presque 4 mois. Et dieu que j'adore ça! Je n'aurais jamais cru que c'état si génial d'enseigner, de partager sa passion, d'apprendre des choses à des personnes qui entendent pour la première fois ces informations. Et dieu sait pourtant que je n'ai pas la fibre maternelle ou un besoin irrépressible de former des universitaires. Mais c'est tellement grisant de transmettre un savoir. Et je regrette de ne pas avoir fait les études que je voulais faire simplement par peur de devenir ce que je veux être à tout prix maintenant.

Alors on ne sait jamais, persévère dans ce que tu aimes.

fanfan 15/03/2009 21:17

prof par les temps qui courent, je ne te le conseille pas!! il faut avoir les nerfs plus que solides pour ne pas finir gaga!!
bon courage! tu trouveras bien ce qui te conviendra

Alyka 15/03/2009 20:16

si ta vocation c'est vraiment les lettres, faut pas renoncer, mais c'est sur que les debouchés directs de la fac sont pas toujours top top...
Ce n'est pas moi qui vais te critiquer la com, puisque c'est la filère vers laquelle je me suis dirigée...après une licence de droit... Au moins, t'as la chance d'etre encore tout jeune pour faire tes choix...
Si tu ne te sens pas de l'apprendre aux autres, pourquoi ne pas te diriger vers de l'écriture, école de journalisme par exemple? (exemple parmi tant d'autres, bien sur...)
Bises, bon courage (pas facile d'etre sur de ses choix pour son boulot, sa vie...)

Harlequin Girl 15/03/2009 21:51


En fait, j'ai fait lettres et communication dans le but de bifurquer en 3ème année vers la comm', c'est vmt ça qui m'intéresse. mais j'aimais bien aussi la littérature, et vu que je veux bosser
dans les metiers du livre, une formation en lettres me paraissait un choix judicieux ! Mais là, après 2 ans en lettres, je commence vraiment à me dire que j'aurai mieux faire de choisir de la
communication pure ... car franchement, ce n'est pas mon truc ! Certes, j'adore lire, mais les romans de la rose du Moyen Age ... voilà !!!!!!! C'est pas ma tasse de thé !
Je m'accroche donc jusqu'à l'année prochaine, pour goûter réellement aux plaisirs de la comm' et voir par la suite dans quoi je m'engage !
Tu fais quoi toi dans la comm' ?