Elle intéresse : personne.

Publié le par Harlequin Girl



C'est un constat que j'ai fait dernièrement [sûrement qu'avant je me voilais la face, ou tout simplement parce qu'avant je n'étais pas vraiment libre]. Je n'intéresse pas la gent masculine. Que dalle. C'est toujours vers les autres filles qu'ils vont. Ce sont toujours les autres filles qu'ils embrassent. Et ce sont toujours les autres filles qu'ils rappellent. La dernière fois où j'ai cru plaire à quelqu'un, il ne m'a recontacté que parce qu'une amie lui a dit de le faire. Vexant. Alors du coup, je me suis auto-psychanalyser. Avant, quand je sortais [oui, ça m'arrive de sortir, et même d'aimer ça, Ah !], je n'étais pas libre, donc je pense qu'il y avait une sorte de barrière invisible mais qui se faisait clairement ressentir qui se mettait entre moi et les mecs. D'un côté, ça m'évitait les mecs bien lourds. Mais d'un autre, ça blessait un peu mon ... orgueil ? Il faut dire aussi que je ne suis pas une fille qui a tendance à beaucoup sourire, surtout en présence d'étrangers, et encore moins ouverte. Mais je pense que je peux être intéressante et amusante quand on cherche à me connaître [encore faut-il le vouloir, et seuls les meilleurs ont droit à réellement me connaître]. Bref, passons. Ensuite, il y a eu je pense la phase Chuck. Je pense que j'ai tellement cet idéal en tête, que je ne suis pas assez ouverte aux autres. Pour dire, je trouve tout le monde moche à côté de lui [et de Ryan Ross, ne l'oublions pas xD], alors forcément, peut-être que le mec potentiel le sent et du coup abandonne immédiatement =)  Mais je n'y peux rien, je n'arrive pas à me le retirer de la tête. La solution serait que je l'intéresse lui, mon Chuck, mais je crois que c'est peine perdue [mais je garde quand même espoir, je ne change pas aussi rapidement d'avis, d'un article à un autre ;)]. Voilà donc le résultat de mon auto-analyse ... J'en suis venue à la conclusion que même libre, je n'intéressais pas, qu'il devait y avoir ce truc déplaisant chez moi ... Je sais que je ne suis pas belle [et que je me fais insulter de salopes par 3 merdeuses dans un bus à 23h30], je sais que je ne suis pas très entreprenante et que je peux paraître hautaine car je ne souris pas, mais que puis-je faire contre tout ça ? La chirurgie esthétique : trop cher. La timidité : maladive, incurrable. Le sourire : il faut le mériter =). Je gagne donc mon pari, encore une fois, que ce n'est pas moi qui rentre accompagnée le soir avec le peut-être futur homme de ma vie (ou ne serait-ce d'une nuit), et je me fais à l'idée de vivre le restant de ma vie reclue dans mon sacré coeur, telle une bonne soeur, à continuer de constater que je n'intéresse personne ... à part quand c'est intéressé xD

Publié dans 100% Moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

juste moi 05/02/2009 14:16

je ne te connais pas, mais je vois que tu écris très bien. Seul petit hic, ta sous estime de toi même. Il n'y a pas besoin de te voir, mais juste de te lire pour te dire que tu dois être quelqu'un d'interressante. Tu te dis pas belle, mais personne ne se trouve beau à l'exception des gens qui passent leur temps à se regarder. La beauté est un tout, pas qu'un simple physique. Et toi, je pense que tu es belle ( du moins sur les bouts de photo tu es loin d'être moche ), mais que personne n'ose te le dire. Prends confiance en toi et tu verras le monde change et n'est plus pareil.

Elle 04/02/2009 18:42

Peut être tu ne te rends pas compte que tu interresse les gens.
Il y a quelque temps, un ami m'a fait remarquer que tous les mecs du restau me regardaient, que plus d'un étaient passé en me souriant et que même un lui avait demandé si on était ensemble pendant que j'étais au toilette.
Je lui ai répondu qu'il disait nawak, il m'a dit non pas du tout alors arrête de dire que tu ne plais pas.

mercurelibre 03/02/2009 20:47

Le S d'espoir semble infini pour séchoir ainsi.
Mercure Libre