Elle ne sera jamais écrivain.

Publié le par Harlequin Girl



Demain, j'ai partiel de stylistique ! Wouah ! Rien que d'y penser, ça me fait planer *rire* Et comme pour les autres partiels, j'ai révisé au dernier moment  [c'est à dire de 0h50 à 1h34] ... et tout en révisant, non seulement j'ai été déprimé à l'idée que je suis en train de râter mon 3ème semestre, mais aussi à l'idée que je ne serai jamais écrivain ! Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que ce sont mes cours de stylistique qui me l'ont dit ! Merde, alors ! J'ai découvert de ces trucs, bien prise de tête ... auxquels je n'ai jamais réfléchi quand il m'est arrivé d'écrire autre chose que des articles sur un blog ! Je n'ai jamais réfléchi à la question du narrateur, à savoir s'il s'agit d'un homodiégétique, d'un hétérodiégétique ou d'un autodiégétique [eh eh mine de rien, je connais ma leçon, du moins une partie ... oui, j'ai triché j'ai regardé le dernier nom sur ma feuille de cours -_-'] ! Et quand je donne un verbe à ma phrase, je ne me demande pas quelle est sa valeur et si du coup mon discours est embrayé ou débrayé ... Alors que Zola, lui, il le faisait ! Ou alors, c'est ce que mon prof de stylistique veut nous faire croire ... histoire de rendre sa matière un brin passionnante !
Face à ce triste constat, que je ne serai jamais écrivain car je n'ai jamais écouté [ni même bien souvent assisté] aux cours de stylistique, je me suis remotivée en me disant qu'en fait, j'étais un génie *rire* Et oui, je suis bien plus forte que Zola [là-dessus, je me trouve on ne peut plus sérieuse ... je trouve mes écrits bien plus fun que les siens ... question de goût peut-être!]. Je disais donc, je suis bien plus forte que Zola, car chez moi, l'écriture est innée =) Et là, je vous vois sourire, voire rire [aux éclats ou pas] ... Quelle prétentieuse ! Ben oui, et je l'assume ! J'aime écrire, en ne suivant aucune règle, si ce n'est le fil de ma pensée ... Je m'en fous si dans mon texte il n'y a pas 5 figures de style qui se suivent et font de mon texte un chef-d'oeuvre littéraire ... Moi, perso, je  trouve ça barbant ! J'aime la belle écriture, certes, mais pas l'écriture que j'appelle "fioriture", très pompante, très académique ... Je suis pour le Free Style [oups, je me trompe, ça c'est en scrapbooking xD] !
C'est donc complètement dépitée par cette triste nouvelle, que je vais me coucher, ou plutôt dormir, priant pour ne pas louper le réveil demain, histoire de ne pas oublier d'aller passer mon partiel [2h30 ... une broutille ... surtout pour un exercice qui se fait en général entre 4 et 6h ! Wouhou merci les profs de nous donner une épreuve infaisable ... je ne vois toujours pas l'intérêt de la chose] et penser à des figures de rhétorique que je pourrais employer à toutes les sauces et à toutes les lignes dans les 3 nouvelles que je dois écrire pour le swap écriture ... et donc m'excuser platement auprès de celle qui me lira car ... je ne serai jamais écrivain ! Ah ah !
Je crois que je suis une cause perdue ... Je ne suis pas scolaire. Jusqu'à présent, je m'en suis toujours sortie, mais plus j'avance dans les études [et donc où logiquement le système devrait être de moins en moins scolaire], plus je trouve que je m'enfonce, que je me sens étouffer par un système scolaire trop pesant et que du coup, mon intelligence naturelle et très développée *sérieuse* , *rires*, ne suffit plus pour me sortir des pires situations comme celle de réussir ce put*** de 3ème semestre de lettres ! Moi, j'aimerais faire mon propre cursus, dans lequel il n'y aurait que de la lecture [non sanctionnée par un vulgaire contrôle de lecture], de l'écriture [non contrainte], du scrap', de la musique et ... du shopping !
Je m'aperçois que je deviens réellement un oiseau de nuit, il est 3h18 et je ne dors pas, j'écris. Je me sens bien, il n'y a plus personne d'éveillé à cette heure là, je me sens libre ... Libre de surfer sur le net, de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux blogs, de nouvelles personnes, libre de sortir de ma bulle et de m'ouvrir au monde [même s'il n'est que virtuel pour le moment], et surtout libre d'oublier tous mes problèmes qui sont justement à l'origine de mes insomnies.
Amis de la nuit ... Bonne nuit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ouistiti 06/09/2011 17:34



Quoi, un homme ici !!! au secours, les femmes et les z'enfants d'abord !!!


Bon, retour au calme : félicitations, je viens de découvrir ce blog et j'en suis fan.


Je souris à l'idée qu'il me reste encore moults articles à lire.


Amicalement



Harlequin Girl 06/09/2011 22:19



Wahou génial, un homme (en général, y'en a qui passent ... mais ils ne restent pas longtemps, snif !) Euh bon courage pour lire toutes mes conneries ... surtout que comme je l'ai dis, je serai
jamais écrivain :D



Aurore 10/07/2009 13:46

Wouah!!! C'est vrai que les cours sont d'une absurdité sans nom!! Combien d'écrivain penser leur oeuvre en termes stylistiques!! C'est comme demander à un peintre pourquoi il a mis du vert sur les joues de son personnage principal? Pourquoi il utilise l'impressionnisme!!!
Personne ne peut enseigner l'art, il n'existe aucune méthode aucun cours pouvant enseigner à une personne le ressenti qu'on a lorsque notre esprit s'ébullitionne que nos idées se déchaînent et que dans un état quasi euphorique la création se fait jour!! Ok le résultat est peut être décevant mais tout comme le sculpteur c'est à force d'entraînement qu'on manie avec plus de dextérité nos outils et qu'un jour, le résultat soit suffisament potable pour être transmis à tous!!

Un livre est une porte ouverte. Ne laisse pas tomber ton rêve. Personnellement je rencontre aussi des difficultés, j'écris et je vois bien l'ensemble des défauts encore à corriger mais je sais aussi que je ne pourrai jamais me passer d'écriture. Alors peu m'importe la suite je continue.

Harlequin Girl 16/07/2009 11:11


Merci pour ce commentaire qui redonne bien la motivation de s'y (re)mettre ... alors à suivre très prochainement, les premiers jets de ma nouvelle  tentative ...


Annelise 06/03/2009 02:12

Je viens juste de découvrir ton blog et me reconnais beaucoup dans ce que tu écris... cette sensation de vouloir écrire, de devoir écrire! cette fichue bataille entre les moments où tu te sens l'âme d'une écrivain et ceux où tu te dis que jamais tu ne sauras égaler les plus grands...
Je l'ai gagnée cette bataille en réalisant ceci et j'espère que ça t'aidera : Ton souhait est-il d'écrire pour finir dans des cartables d'ado puérils et boutonneux ne comprenant pas un traitre mot de ce que tu as pu écrire et qui prennent Zola ou Balzac pour une torture infligée par un prof sadique?
Si tel est le cas, alors oui tu peux verser toutes les larmes de ton corps (ou encore te plonger dans les cours de stylistique.) Mais si ton souhait tout comme moi est de pouvoir un jour écrire LE livre, celui que tu as dans les tripes depuis tjrs ou presque, celui qui, tu l'espères, permettra juste à quelques personnes de voir la vie autrement. Alors tu peux le faire.
Mon voeu le plus cher en écrivant LE livre serait de :
- redonner le sourire à au moins une personne
- égayer le quotidien d'une autre
- faire réfléchir une troisième
- et vivre avec cette assurance qu'on les gens ayant accompli leur rêve! Au quotidien ça doit être le top!!

Mehdy 22/01/2009 18:42

Bon, si toi en fac de lettres tu ne peux pas l'être, moi non plus... Et dire que je voulais être prix Goncourt, Nobel et Carrefour....